La messe et son déroulement Imprimer

 

                         

servants.jpg

1- Le Rite d'Ouverture Le signe de la croix :

C'est bien une prière qui nomme Dieu : Père, Fils et Saint-Esprit. C'est à notre baptême que, pour la première fois, notre front a été marqué de ce signe. Attachons-nous à le faire dignement.

La prière pénitentielle :

C'est le moment favorable pour prendre conscience que nous avons, nous aussi, besoin de recevoir le pardon de Dieu. Nous mesurons la chance que chaque chrétien a d'être invité par Dieu alors qu'il ne l'a peut-être pas mérité.

Le « gloire à Dieu » :

C'est un chant de remerciement qui reprend les paroles des anges dans la nuit de Noël. Il est joyeux. On ne le chante pas dans les temps de pénitence : Avent et Carême. Puis, chacun dans le secret de son coeur se tourne vers Dieu dans une prière personnelle. Et le prêtre rassemble toutes ces prières pour les présenter à Dieu, par Jésus, dans l'Esprit.

meditation.jpg

2- La Liturgie de la Parole :

Même si les textes lus à chaque messe peuvent nous sembler parfois compliqués, il est important de rester attentif. C'est Dieu qui nous parle à travers ces textes. A nous de l'écouter.

La première lecture :

Elle est souvent tirée de l'Ancien Testament. Elle annonce l'action de Dieu qui, depuis l'origine du monde, prépare son peuple à recevoir Jésus.
Le dimanche, elle nous permet de mieux comprendre l'Evangile.

Le psaume :

C'est une réponse qui est chantée. Les psaumes sont des prières bibliques que Jésus lui-même utilisait.

La deuxième lecture :

Elle est souvent extraite d'une lettre d'un des apôtres. Elle nous rattache aux premiers Chrétiens à qui les Apôtres écrivaient pour les aider à vivre leur foi.

L'Evangile : Alléluia

 
C'est Jésus lui-même qui nous parle aujourd'hui comme il le faisait voici deux mille ans. Ressuscité, il s'adresse à tous les Chrétiens. C'est pour attirer notre attention que la proclamation est toujours solennelle et que nous nous tenons debout.

L'homélie :

C'est le moment où le prêtre (ou le diacre) nous aide à mieux comprendre ce que Jésus vient de nous dire.Il nous aide à ouvrir notre coeur à l'enseignement reçu, comme Jésus le fit avec les disciples d'Emmaüs.

saint-Pierre.jpg

La profession de foi ; Le « Credo » :

C'est la réponse de l'assemblée à la Parole de Dieu. Tous les chrétiens proclament à haute voix Celui en qui ils croient. Peut-être es-tu hésitant ou trop petit ? Par chance, l'Eglise te donne les mots qui font que tu te trouves comme porté par ceux qui sont plus forts ou qui t'ont précédé.

CREDO

Je crois en un seul Dieu, Le Père tout-puissant,
créateur du ciel et de la terre, de l'univers visible et invisible.

Je crois en un seul Seigneur, Jésus Christ,
le Fils unique de Dieu, né du Père avant tous les siècles.
Il est Dieu, né de Dieu, lumière, née de la lumière, vrai Dieu, né du vrai Dieu.
Engendré, non pas créé, de même nature que le Père, et par lui tout a été fait.
Pour nous les hommes, et pour notre salut, il descendit du ciel ;
Par l'Esprit Saint, il a pris chair de la Vierge Marie, et s'est fait homme.
Crucifié pour nous sous Ponce Pilate, il souffrit sa passion et fut mis au tombeau.
Il ressuscita le troisième jour,conformément auxEcritures,
et il monta au ciel ; il est assis à la droite du Père.
Il reviendra dans la gloire, pour juger les vivants et les morts ;
et son règne n'aura pas de fin.

Je crois en l'Esprit Saint, qui est Seigneur et qui donne la vie ;
il procède du Père et du Fils; Avec le Père et le Fils,
il reçoit même adoration et même gloire ;
il a parlé par les prophètes.

Je crois en l'Eglise, une, sainte, catholique et apostolique.
Je reconnais un seul baptême pour le pardon des péchés.
J'attends la résurrection des morts et la vie du monde à venir.

Amen.

La prière universelle :

Elle achève ce temps de la liturgie de la Parole. Elle montre que, puisque nous sommes rassemblés en ce moment, nous présentons à Dieu la prière de tous les hommes.

corps_christ.jpg

3- La Liturgie Eucharistique La préparation des dons :

Le pain et le vin, « fruits de la terre et du travail des hommes », sont apportés à l'autel.
Ils sont présentés à Dieu en une prière de bénédiction.

Le « lavabo » :

Le prêtre se lave les mains en signe de purification, avant d'offrir le sacrifice du Christ.

La prière sur les offrandes :

Elle récapitule ce temps.

La prière eucharistique :

C'est la longue prière d'action de grâce dans laquelle nous sommes entraînés par Jésus, à faire de notre vie un Merci à Dieu. C'est le moment le plus important de la messe. Chacun doit être attentif à ce qui est célébré à l'autel., aux gestes et aux paroles du prêtre. Jésus se donne à nous, il est présent « Ceci est mon Corps... Ceci est mon sang. » Nous pouvons reposer ce livret et ne le reprendre qu'après la « Doxologie « (lorsque le prêtre chante : « Par lui, avec Lui et en Lui... ») pour dire ensemble le « Notre-Père ».

dsc_0076.jpg

4- La Communion Le Notre-Père :

Proclamé ensemble, il nous prépare à recevoir la communion. Nous prions avec les mots que Jésus lui-même nous a appris.

Notre Père qui es aux cieux,
que ton Nom soit sanctifié,
que ton règne vienne,
que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi
à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous soumets pas à la tentation,
mais délivre nous du Mal.

La prière pour la paix :

Récitée par le prêtre, elle nous rappelle que c'est là un don de Dieu qu'il nous faut sans cesse demander dans la confiance.

Le geste de Paix :

Non un geste banal, mais un signe qui manifeste notre volonté de vivre ce que Dieu nous donne: Sa Paix. C'est pourquoi, il doit y avoir un beau mouvement où l'on se transmet ce signe. Pendant que le prêtre rompt l'hostie - signe de la vie de Jésus donnée pour tous - nous chantons les mots mêmes avec lesquels Jean-Baptiste désignait Jésus :

l'Agneau de Dieu :

Le prêtre récite seul, à voix basse des prières pour se préparer à la communion. Chacun est invité aussi à se préparer personnellement. Puis, le prêtre présente le Corps du Christ, en nous redisant que c'est bien lui, Jésus, qui par amour nous attire à lui. Même si l'on a déjà fait sa première communion, il est alors bon de se rappeler que recevoir le Corps du Christ n'est jamais un dû, mais que c'est toujours pour chacun d'entre nous un Don Inestimable. Pendant la communion, je reste tranquille à ma place en ouvrant mon coeur pour laisser Jésus faire ce qu'il veut en moi. Lorsque le prêtre revient dans le choeur avec le Ciboire, nous nous levons tous par respect pour Jésus présent parmi nous.

messe.jpg

5- Le Rite de Conclusion La prière après la communion :

Proclamée par le prêtre, elle achève et rassemble nos remerciements personnels

La bénédiction :

Bénir signifie « Dire du bien ». Dieu, dans son amour, nous a donné sa vie trinitaire, car il veut pour nous le bonheur sans fin.

L'envoi :

Il nous invite à vivre pleinement ce que nous venons de recevoir. L'envoi de la messe n'est donc pas la « fin de l'action », mais l'ouverture à la suite qui est de devenir le signe du Christ, là où nous vivons habituellement :en famille, à l'école, au scoutisme, etc.. Nous avons vraiment besoin de cet envoi pour le réaliser !

phoca_thumb_l_bapt-seigneur-33.jpgphoca_thumb_l_bapt-seigneur-29.jpg 

phoca_thumb_l_bapt-seigneur-32.jpg