Notre Dame de la Couture | Cathédrale du Mans

Communauté des sœurs de l’Enfant Jésus

 

A460414B471387A460414B475388T0L00V14.3#V13.9Y0187I1S077113G099g0028Y0187I1S077113G099g0028Y0161I1S085009G100g0028#C080509C100E0J532364G000#M00000F00N0000F0000N0000F0000S0000S0000R0A0000000-0000000-0000000-0000000-0000000-0000000-0000000-#ÿw¿ÿÿÿÿÿÿÿÿÿßÿÿÿÿÿÿÿÿûÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿþÿÿÿÿÿÿÿ¿ÿÿÿÿÿÿÿÿÿ÷ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿûÿÿÿÿÿÿÿ¿ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ¿÷ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿîÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ÷ÿÿÿýÿûÿÿÿÿÿÿÿþÿÿÿÿÿÿÿÿÿýÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿßÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ÷ÿÿÿÿÿÿûÿÿÿÿÿÿÿßÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿßÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿþÿûÿÿÿÿÿ¿ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿßÿ÷ÿÿßÿõÿÿÿïÿÿÿÿûÿþÿÿÿÿÿÿýÿÿÿÿÿûÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ÷ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿïÿÿÿÿÿýÿÿÿ¿ÿÿÿÿÿÿÿÿÿûÿÿÿÿÿýÿßÿÿÿÿÿÿÿ÷ÿÿÿþÿýÿûÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿýÿÿÿÿÿÿÿÿÿ÷ÿÿÿÿÿÿÿÿÿ÷ÿÿÿÿÿÿÿÿÿýÿÿÿÿÿÿÿÿ÷ÿÿÿÿýÿÿÿÿýÿÿÿÿþÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿïÿÿÿÿÿÿ¿þÿÿÿÿÿÿÿ÷ÿÿÿÿÿïÿÿÿÿÿÿÿ÷ÿÿÿÿÿýÿÿÿÿÿÿÿÿßÿÿÿÿÿþÿÿïßÿÿÿÿþûÿÿÿÿÿÿÿþÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ÷ÿÿÿÿÿÿÿÿÿþÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿþÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿûÿÿÿÿ÷ÿÿßÿÿ}ßÿÿÿÿÿÿÿý÷ÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿÿ

Continuant la mission de nos Fondateurs, notre Institut est dans l’Église voué aux œuvres apostoliques :

la pastorale,

l’éducation,

la santé,

le social.

 

L’Enfant-Jésus de Bethléem incarne notre spiritualité. Abandon, confiance, simplicité, joie, disponibilité : vertus émanant de la crèche.

 

Notre devise « SICUT PARVULUS ISTE » « Comme ce tout Petit » nous porte à signifier en permanence dans l’Église le mystère éternel du Christ face aux pauvres, dans la simplicité et la joie pour guérir l’homme, l’aider à grandir et devenir un vrai fils de Dieu.
La Congrégation des Sœurs de l’Enfant-Jésus a été fondée à Neufchâtel-en-Saosnois, diocèse du Mans par le Père Joseph ROUSSEL. Pasteur zélé de cette paroisse il cherchait à ranimer la ferveur et venir au secours des enfants sans école, des malades et vieillards abandonnés.

 

Désirée RUEL, de son côté, dans son ardeur d’aller vers les plus pauvres, n’aspirait qu’à se consacrer à Dieu. Il reconnut en elle la première pierre vivante de l’édifice spirituel qui prit naissance le 5 août 1835.
La petite communauté prit corps avec cinq jeunes fille du pays désireuses elles aussi de se consacrer à Dieu en servant les pauvres. Approuvée en 1858 par l’Évêque du Mans, la communauté s’étendit dans la Sarthe et les départements voisins.

 

En 1882, la Congrégation comptait seize maisons malgré des lourdes épreuves: en 1843, Mère Désirée RUEL, fondatrice, meurt à l’âge de 43 ans. Vers 1860, de graves difficultés financières ruinent la congrégation, la mettant en péril. Et en 1902, les Lois Combes l’atteignent de plein fouet, entraînant la fermeture des écoles.
Chaque fois la Congrégation de l’Enfant Jésus surmonte l’épreuve, avec une confiance accrue dans la Providence.

Au début du XXème siècle elle essaima au-delà de nos frontières, en Belgique puis en Espagne.
Sa vocation d’évangélisation connut une nouvelle dimension quand l’évêque du Mans, au nom du diocèse, l’envoya fonder une mission en Afrique en 1984, au Burundi puis au Rwanda.
Aujourd’hui comme hier la mission reste la même : témoigner de ce Dieu qui s’est fait petit enfant, confié à Marie, Dieu incarné, Dieu Accueil, Dieu Serviteur, Dieu Sauveur !

 

Notre blog

A retenir :

La maison Magnificat ouvrira ses portes à Pâques 2016, le tract…cliquer ici…